Accueil Culture Cinéma

Leos Carax à propos de «Annette»: «J’ai toujours essayé d’approcher la musique par le cinéma»

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, « Annette », magistral opéra rock pop, signe le grand retour de Leos Carax, neuf ans après « Holy Motors ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

Look un peu voyou, un peu lutin, qu’on imagine dans les nuits urbaines en quête de la poésie de ses jours, Leos Carax s’exprime d’une voix basse, lente et douce, laissant la réflexion s’insérer dans le temps de l’interview. Et c’est magique comme son sixième long-métrage Annette qu’il définit noir et enfantin.

Pour la première fois, vous n’êtes pas l’auteur du scénario. Vous êtes-vous senti plus détendu alors que le film aborde des sujets très personnels comme la position de l’artiste, le fait d’être ou non un bon père, le rapport au public, la vie, la mort, la célébrité… ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs