Accueil Culture

Le réalisateur: «Ce n’est pas un biopic, juste un instant dans la vie de Billie Holiday»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Touche à tout, Lee Daniels a commencé dans le cinéma comme directeur de casting et agent, avant de devenir producteur (notamment d’À l’ombre de la haine, qui valut un Oscar à Halle Berry) et enfin réalisateur. En 2010, Precious, son deuxième long-métrage avec Lenny Kravitz et Mariah Carey, reçoit deux Oscars. Trois ans plus tard, il se fait remarquer avec Le Majordome (The Butler), où il aborde le racisme et la ségrégation aux USA à travers un récit librement inspiré de l’histoire d’Eugene Allen, majordome de la Maison-Blanche entre 1952 et 1986.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs