Accueil Culture

Adapter Balzac

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

« Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours vécu avec l’idée de faire un jour une adaptation cinématographique des Illusions. » C’est lorsqu’il a une vingtaine d’années, soit à peu près l’âge du protagoniste, que Xavier Giannoli découvre Illusions perdues d’Honoré de Balzac. Il est alors étudiant en lettres à la Sorbonne, une université qu’il a choisie car elle se trouve « dans le quartier des cinémas ». Pour lui, le septième art est une évidence à laquelle il décide de se consacrer une fois diplômé, dès le début des années 1990. Et l’adaptation de Balzac un projet de cœur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs