Accueil Culture Livres

Werner Lambersy, en son dernier voyage

C’était l’un des poètes majeurs de la littérature francophone de Belgique. Il s’est éteint à Paris, à 79 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Quelques jours à peine après Francis Dannemark, voici Werner Lambersy qui passe de l’autre côté de la brume. En cet automne, alors que l’on fredonne avec un Montand tout juste centenaire le célèbre refrain de Prévert et Kosma, les feuilles des poètes se ramassent décidément à la pelle. Mais si ces poètes-là sont morts, leurs feuilles virevoltent, vivaces, vivantes, entre regrets et souvenirs des jours heureux.

En 2000, Werner Lambersy signait ce petit texte, qui prend aujourd’hui une tout autre dimension :

« Le poète

et le poème

se promenaient ensemble

ça n’arrive pas si souvent !

Puis le poète soudain

ne fut plus poète

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs