Accueil Monde

Pourquoi parler aux djihadistes?

« Making of » de nos entretiens avec ces deux hommes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Pourquoi parler aux djihadistes ? Leur donne-t-on une publicité qu’ils ne méritent pas ? Questions légitimes. D’autant plus légitimes que ces entretiens ne se réalisent pas dans des conditions classiques. Sortis sans plus d’informations de leur prison par les Forces démocratiques syriennes, les deux hommes que nous avons rencontrés au nord-est de la Syrie apprennent dans l’instant qu’ils sont face à des journalistes. Et filmés/photographiés (ce qu’ils ont accepté, à condition d’être flouté pour Adberrahim Melhaoui). Du côté de la presse, ce sont deux individus que nous n’attendions pas forcément 5 minutes plus tôt qui nous sont présentés. Difficile de préparer les entretiens dans ces conditions, même si nous avions potassé les profils de la douzaine de Belges que nous savons aux mains des Kurdes de Syrie. Enfin, ces autorités nous demandent de ne pas questionner les prisonniers sur leurs conditions de détention, ni de les informer de la situation géopolitique. Un cadre strict.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs