Accueil Monde Union européenne

Elargissement de l’UE: ouvrir la porte à de nouveaux Etats membres, c’est «un choix géopolitique»

Le bilan actuel en matière d’Etat de droit dans plusieurs Etats membres ne rend pas la tâche plus aisée pour les futurs candidats. Le bulletin 2021 des prétendants est sévère. Mais le processus relève aussi de la géopolitique, défend la Commission, alors que les membres actuels du « club » renâclent à poursuivre le processus d’élargissement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Collision du calendrier… Mardi matin, le Premier ministre polonais tentait de défendre devant le Parlement européen le coup de couteau porté par Varsovie à un pilier de la construction européenne. Peu après, devant la commission des Affaires étrangères du même Parlement, le commissaire Oliver Varhelyi, venait présenter le « paquet élargissement 2021 » : le bulletin annuel décerné par l’institution européenne aux pays qui tentent d’adhérer à l’UE. Comme la Pologne et neuf autres pays d’Europe centrale et orientale en 2004, la Roumanie et la Bulgarie en 2007 et, dernier impétrant, la Croatie en 2013, cependant que l’UE a, depuis, perdu le Royaume-Uni, « brexité ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mercredi 20 octobre 2021, 13:06

    Si on veut la fin de l'UE, alors il faut continuer à l'élargir. Mais comme l'ordre vient de Washington, on essayera de passer en force sans demander l'avis des gens.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 19 octobre 2021, 22:11

    Ce n'est pas un choix politique. C'est une instruction claire du suzerain américain.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs