Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: la majorité veut féminiser davantage les noms d’arrêts de la Stib

Sur 91 œuvres se trouvant dans les stations de métro et de prémétro bruxellois, seules 4 sont l’œuvre de femmes.

Temps de lecture: 2 min

La majorité parlementaire bruxelloise a déposé une proposition de résolution visant à féminiser les nouveaux noms d’arrêts de bus, trams et stations de métro de la Stib.

Selon celle-ci, l’espace public bruxellois souffre d’un manque de représentation féminine. Le projet Equals Street Names a révélé que seulement 3,6 % de noms de rues portent des noms de femmes contre 26 % pour les hommes. Sur les 59 stations, 29 stations portent des noms masculins contre seulement 4 stations qui portent des noms féminins, soit à peine 6,8 % du nombre de stations.

En outre, sur 91 œuvres se trouvant dans les stations de métro et de prémétro bruxellois, seules 4 sont l’œuvre de femmes.

Sur base de ce constat, la majorité bruxelloise (PS, Ecolo, Défi, Groen, Open VLD et one.brussels) a déposé, à l’initiative de Leila Agic (PS), une proposition de résolution visant à nommer toutes les futures stations de la Stib de noms de femmes, notamment les nouvelles stations de la ligne 3 de métro.

Consultation citoyenne

La proposition prévoit toutefois le maintien des stations dont les noms revêtent d’un critère géographiquement ou historiquement emblématique dans la Région bruxelloise.

Afin de garantir l’émergence de modèles pour les futures générations et une réelle représentativité de toutes les femmes, la proposition de résolution vise à mettre en lumière des femmes ayant de préférence un lien fort avec la Région bruxelloise ou la Belgique.

La dénomination des stations et arrêts est, par ailleurs, un enjeu qui se prête à la consultation citoyenne via notamment les réseaux sociaux.

De même, afin d’atteindre un équilibre femmes/hommes dans l’espace public bruxellois, la proposition prévoit une meilleure visibilisation des œuvres d’art réalisées par des femmes dans le respect des règles juridiques, notamment la législation relative aux marchés publics. La majorité demande aussi à la Stib de privilégier des jeunes représentatifs de la société bruxelloise ou belge lorsqu’un arrêt sera temporairement renommé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 20 octobre 2021, 21:13

    Pourquoi pas utiliser le point médian. On aurait l'arrêt Churchill.e, l'arrêt Patton.ne et même l'arrêt De Brouckere.tte !

  • Posté par collin liliane, mercredi 20 octobre 2021, 17:36

    Et si on choisissait plutôt des noms de fleurs, d'arbres, d'oiseaux ... ? Un peu de poésie dans un monde de brutes :-)

  • Posté par lambert viviane, mercredi 20 octobre 2021, 16:51

    Le gouvernement n'a pas de sujets plus importants?

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 20 octobre 2021, 15:47

    C'est déjà LA Stib... Mais cette rage de vouloir tout "égaliser" n'a aucun sens. Bientôt les hommes devront se couper les jambes (ou la tête) car ils sont en moyenne plus grands que les femmes. Et on devra tuer des femmes parce qu'elles vivent en moyenne plus longtemps que les hommes.

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 20 octobre 2021, 15:46

    Voilà une bonne occasion pour de futures inaugurations avec au moins deux ministre.esse.s, un.e bourgmestre.esse et un.e échevin.ne.

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo