Accueil Économie Télécoms

Quinze nouvelles villes wallonnes vont être raccordées à la fibre

Proximus et Unifiber ont détaillé les prochaines étapes de leur plan déploiement de ce réseau ultrarapide

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Proximus a indiqué quelles étaient les prochaines étapes de son plan de déploiement de la fibre optique en Wallonie. Pour rappel, l’opérateur télécoms veut relier à ce réseau du futur ultrarapide 4,2 millions de foyers et entreprises belges à l’horizon 2028, soit 70 % des habitations. 5 milliards d’euros vont être investis pour atteindre cet objectif. D’année en année, Proximus augmente la cadence. Rien qu’en 2021, il compte relier plus de 350.000 nouveaux foyers, soit le double de 2020. Au total, 621.000 foyers sont déjà raccordés.

En Wallonie comme en Flandre, Proximus s’est associé à différents partenaires pour aller plus vite et ce à travers des joint-ventures 50/50. L’opérateur se réserve les zones les plus densément peuplées et laisse les zones moyennement peuplées à ces co-entreprises. En Wallonie, il s’agit d’Unifiber, une co-entreprise créée en juillet dernier avec Eurofiber, un bâtisseur et un opérateur de réseau qui possède 38.000 km de fibre en Belgique, France, Pays-Bas et Allemagne. Unifiber compte, à elle seule, connecter 500.000 foyers wallons d’ici 2028 pour un budget d’investissement de 800 millions d’euros.

Quel est le plan de déploiement ? Après Charleroi, Liège, Namur et Mons, où déjà plus de 100.000 foyers et entreprises ont été connectés, Proximus annonce aujourd’hui onze nouvelles villes. Dans quatre d’entre elles, le déploiement a en réalité déjà commencé : La Louvière, Chapelle-lez-Herlaimont, Seraing et Soignies. Les sept autres sont Boussu, Colfontaine, Frameries, Ath, Nivelles, Braine-le-Comte et Tubize. De son côté, Unifiber a aussi détaillé ses ambitions. En plus des communes de Waterloo (commune test), Morlanwelz et Saint-Ghislain qui avaient déjà été annoncées, quatre autres viennent se rajouter : Jodoigne, Huy, La Hulpe et Jemeppe-sur-Sambre.

En ce qui concerne les zones les moins densément peuplées de Wallonie, le patron de Proximus Guillaume Boutin a réaffirmé sa volonté de couvrir « à terme » 100 % du territoire, comme c’est le cas avec le réseau cuivre. « Pour cela, il faudra inventer de nouvelles façons de déployer la fibre qui permettent de limiter les coûts », explique-t-il. Il pense en particulier à l’utilisation des poteaux électriques comme support pour faire transiter la fibre. Un projet pilote avec le gestionnaire de réseau d’électricité Ores est en cours à Bouge (Namur). « Il faudra aussi réinventer de nouveaux partenariats entre secteur public et privé pour parvenir à cet objectif », estime le CEO de Proximus.

À lire aussi Unifiber : le coup d'accélérateur au deploiement de la fibre en Wallonie

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , jeudi 21 octobre 2021, 9:54

    Vous avez oublié la mention : Publi rédactionnel.

Sur le même sujet

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs