Accueil Société

Agressions sexuelles: un projet pilote pour réduire le nombre de viols non dénoncés

Après la réunion d’urgence au fédéral, la mise en œuvre accélérée de certaines mesures et un projet de lutte contre le chiffre noir, soit le nombre de viols qui ne sont pas dénoncés à la police, sont prévus.

Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Après les témoignages d’agressions sexuelles dans certains bars d’Ixelles, Sarah Schlitz (Ecolo), secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres et des chances, a convoqué une réunion d’urgence ce mercredi avec le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, et la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden. Les trois responsables politiques se sont accordés sur l’accélération de la mise en œuvre de mesures concrètes : un meilleur diagnostic sur l’importance du phénomène des agressions sexuelles, notamment dans les lieux de sortie ; un accueil optimal des victimes ; et faire davantage connaître les Centres de prise en Charge des Violences Sexuelles.

« Nous constatons une importante différence entre le nombre et la gravité des témoignages publiés ces derniers jours sur internet, les chiffres de la police, et les chiffres des Centres de prise en charge des violences sexuelles (CPVS). Ces écarts témoignent d’un chiffre noir relatif aux violences sexuelles dans notre pays », a expliqué Sarah Schlitz. Un projet pilote d’articulation de tous les acteurs (universités, associations, police, justice, CPVS, pouvoirs politiques locaux, hôpitaux…) et de lutte contre « le chiffre noir » sera porté prochainement par la secrétaire d’Etat, en collaboration avec ses collègues.

Ce mercredi, le Parquet de Bruxelles a également communiqué sur les faits à Ixelles, soulignant que « chaque plainte concernant des infractions sexuelles est prise très au sérieux » et qu’une enquête « approfondie et minutieuse » était menée. « Outre la collecte de preuves matérielles, à savoir des traces biologiques et des images de caméras de surveillance, un maximum de témoins sont identifiés et interrogés afin de constituer un dossier probant et de confronter le suspect à ces éléments de preuve. »

Ce jeudi soir, un nouveau rassemblement aura lieu devant la maison communale d’Ixelles, en marge du conseil communal où la question des violences sexuelles sera abordée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 25 octobre 2021, 10:28

    Ras-le-bol de ces croisades anti-hommes.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 21 octobre 2021, 19:42

    Il faut des peines exemplairement sévères pour tous ceux qui seront convaincus de viols ou d'agressions à caractère sexuel. Cela doit être dissuasif et retrait de toute forme d'allocations.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko