Accueil Monde Union européenne

Pologne: les défenseurs têtus de l’indépendance judiciaire

Ils sont avocats, juges, magistrats, serviteurs de la loi. Et se sont découvert une âme d’activiste bien malgré eux depuis le retour au pouvoir du PiS. Rencontre.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Étiquetés « ennemis de l’Etat », menacés, limogés, traînés en justice. En Pologne, si les journalistes sont devenus les bêtes noires du parti conservateur au pouvoir, le PiS, les juges indépendants sont devenus leur souffre-douleur. Depuis les dernières élections législatives, ils sont les premiers témoins et les premières cibles de réformes constantes d’un système judiciaire exsangue. Depuis 2015, le PiS place des fidèles du parti à des postes éminents et a créé une chambre disciplinaire pour les magistrats récalcitrants. Ce qui a poussé la Commission européenne à demander à la Cour de justice de l’UE d’imposer à la Pologne des sanctions financières. En parallèle, la résistance d’une frange du monde judiciaire, celui qui tient à rester indépendant, s’organise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs