Accueil Société

Le Covid Safe Ticket attaqué en justice: Elio Di Rupo réagit

Le ministre-président wallon a commenté le fait que le Covid Safe Ticket soit attaqué en justice.

Temps de lecture: 2 min

Elio Di Rupo était l’invité de la matinale de Bel RTL ce jeudi. Le ministre-président wallon a commenté le fait que le Covid Safe Ticket soit attaqué en justice.

A peine né à Bruxelles, annoncé pour le 1er novembre en Wallonie, le Covid Safe Ticket (CST) risque de trébucher sur la rampe de lancement. Peu après sa validation, ce mercredi, par le parlement wallon, Le Soir a eu connaissance d’une action en référé devant le tribunal de première instance de Bruxelles. L’objectif : ni plus ni moins que la suspension de l’application CovidScan, celle-là même utilisée par les restaurateurs ou autres organisateurs d’événements culturels et sportifs pour lire les QR code du CST. Or, sans CovidScan, impossible de décrypter si le sésame est valide ou non (donc si la personne est doublement vaccinée, testée négative ou immunisée). Dans la foulée, une plainte a également été déposée devant l’Autorité de protection des données (APD).

« J’aimerais bien que tous ces avocats m’expliquent comment on doit faire pour combattre le virus », a réagi le Premier wallon.

« Je suis le plus grand défenseur des libertés individuelles »

Pour Elio Di Rupo, « C’est trop facile de dire « Au nom de la liberté, de ceci, de cela » ». Et au ministre-président wallon d’ajouter : « Je suis le plus grand défenseur des libertés individuelles. Mais mourir libre, c’est mourir. Ce que je demande est de ne pas altérer les libertés de chacun mais protéger sur le plan de la santé. Hier, j’étais à Bruxelles, on m’a demandé mon CST, je ne me suis pas senti réduit en termes de liberté, j’étais même content que dans le lieu où j’étais, je savais que toutes les personnes étaient protégées. »

À lire aussi Vie privée: le Covid Safe Ticket attaqué en justice

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par curto calogero, dimanche 31 octobre 2021, 13:48

    Il est bien sûr de lui, que le CST, est la bonne manière de combattre le virus, beaucoup de scientifiques disent le contraire, le CST, fera augmenter les contaminations, ont le remarques déjà sur le terrain.

  • Posté par Otte Gérard, jeudi 21 octobre 2021, 21:48

    Je préfère vivre libre que mourir espionné.

  • Posté par Otte Gérard, samedi 23 octobre 2021, 2:11

    A M. Maesen : si je dois mourir tout court (cela arrivera bien un jour ou l'autre, je ne suis pas pressé), mon dernier souhait sera de voir gravé pour tout épitaphe mon QR code (*) sur ma tombe, pour prouver à la postérité survivante post covid mon soutien inconditionnel aux efforts d'éradication de ce fléau. (*) Bon courage aux graveurs de pierre à moins que l'impression 3D lithographique ? :-)

  • Posté par Otte Gérard, vendredi 22 octobre 2021, 17:58

    A M. Maesen : J'ai voulu ironiser sur la proposition malthusienne de M. Di Rupo : L'idéal n'est pas de vivre espionné plutôt que mourir libre mais de vire libre sans être espionné. Il "suffit" de rendre ce covidscan plus respectueux du secret médical.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 22 octobre 2021, 9:09

    Et vivre "espionné" (mais libre malgré tout), que mourir tout court...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko