Accueil

Making of

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’est à Liège que Caroline Lamarche nous a donné rendez-vous, dans sa maison, au milieu de photos d’archives et d’objets liés à ce passé qu’elle vient longuement d’explorer. « Je n’avais jamais vraiment vécu à Liège. J’y suis revenue récemment : aujourd’hui, je sens que c’est là que je dois écrire, c’est là que je suis bien. J’ai un lien à mon père très puissant qui passe par cette ville. » Un lien qui s’est révélé, ancré, sédimenté au cours de l’écriture de l’Asturienne : huit ans de travail, sept manuscrits successifs, plus de 300 pages. Un livre qui l’a bouleversée comme aucun autre, surtout parce qu’il l’a réconciliée, rapprochée avec des parts d’elle-même – « mes contraires » – et sa famille au sens large.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs