Accueil Belgique Politique

Le gouvernement fédéral approuve le vote dès 16 ans pour les élections européennes

Mais les mineurs qui le souhaitent devront s’inscrire au préalable. Et après cette inscription, le vote sera obligatoire pour eux aussi. 271.000 jeunes de 16 à 18 ans sont potentiellement concernés.

Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Avec trois semaines de retard sur l’agenda initialement prévu (Le Soir du 30 septembre), le conseil des ministres a adopté, ce vendredi, l’avant-projet de loi octroyant aux jeunes à partir de 16 ans le droit de vote aux élections européennes. Pourtant formellement prévu dans l’accord de gouvernement, le texte, porté par les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères, avait été retardé en raison de la volonté socialiste flamande (qui avait été ensuite appuyée par plusieurs autres partis de la Vivaldi) de modifier les modalités pratiques d’exécution de ce droit de vote des 16-18 ans.

L’accord de gouvernement prévoit en effet que les mineurs de 16 et 17 ans qui souhaitent participer à l’élection du parlement européen devront obligatoirement s’inscrire dans ce but (au registre des électeurs de leur commune) ; et, qu’une fois inscrits, le vote devienne obligatoire pour eux comme pour les électeurs majeurs. Vooruit, rejoint ensuite par la gauche de la coalition, l’Open VLD et le CD&V étant aussi sensibles à ces arguments, plaidait pour que tous les jeunes entre 16 et 18 ans aient un droit de vote d’office, sans obligation d’inscription, et qu’ils puissent décider librement d’exercer ce droit ou non. Mais le MR calait. Les libéraux voulaient en rester à la première version du texte : un droit de vote avec obligation d’inscription puis de vote. Notamment pour ne pas créer de différence entre électeurs, les uns obligés de se rendre aux urnes, les autres pas (ayant seulement le droit de le faire). Et pour ne pas, qu’à terme, ce droit de vote se transforme en obligation pure et simple pour les mineurs dès 16 ans.

Ce vendredi, c’est finalement la version initiale du droit de vote à 16 ans qui a donc été validée par le conseil des ministres (alors qu’en groupe de travail intercabinets préparatoire, la majorité penchait pour l’option socialiste).

271.000 jeunes

L’avant-projet de loi devra encore passer le cap du vote au Parlement. Ensuite, le droit de vote dès 16 ans entrera en vigueur au scrutin européen de 2024. Il concerne potentiellement 271.000 jeunes (Belges ou ressortissants de l’Union européenne résidant en Belgique), dont 84.787 dans la circonscription électorale wallonne, 26.785 dans celle de Bruxelles-Capitale, 145.668 dans la circonscription flamande, et 1.580 dans la germanophone.

À lire aussi Le vote dès 16 ans pour les élections européennes

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Sabbe Dominique, vendredi 22 octobre 2021, 15:26

    Le projet de l'UE trouve plus d'adhésion parmi les jeunes générations. Il est donc normal pour un gouvernement pro Europe de vouloir s'attirer le "vote jeune" pour asseoir le pouvoir des autorités européennes et leur politique du jour. Pure opération opportuniste ? Sans doute. Sous prétexte d'ouvrir le débat et d'impliquer les jeunes dans leur propre avenir on les invite faire un choix dont ils ne mesurent pas ou peu, dans le meilleur des cas, les implications. De plus, le fait de devoir s'inscrire au préalable pour pouvoir y participer aura naturellement comme conséquence de faire un tri social .C'est déjà compliqué pour un adulte de faire un choix en connaissance de cause ( la pauvreté des commentaires illustre le peu d'intérêt pour la question européenne) , ce le sera bien d'avantage pour les jeunes de 16 à 18 ans, sauf sils sont uniquement animé par un enthousiasme plein d'émotion juvénile pour la cause de la planète. L'enfer est souvent pavé de bonnes intentions. Enfin, cette tendance actuelle qui consiste à vouloir refiler aux jeunes la complexité de la problématique du climat, sous prétexte qu'il y va de leur avenir, me paraît indigne de la part des adultes qui n'ont pas voulu géré le problème en amont. Le monde politique en est principalement la cause. Le citoyen aussi, bien sûr, mais balloté et sollicité de toute part pour profiter des tentations qui se présentent à lui nuit et jour, il me semble avoir plus d'excuses que lesdits "responsables" politiques.

  • Posté par Lilien Raymond, jeudi 21 octobre 2021, 20:26

    Soyons cohérents : Si un jeune de 16 ans a assez de maturité pour voter, il faut évidemment fixer l'âge de la majorité à 16 ans aussi. Chiche ?

  • Posté par Duruisseau Pascal, jeudi 21 octobre 2021, 15:30

    La chasse aux voix continue...

  • Posté par Noelb Renzo, jeudi 21 octobre 2021, 15:00

    Quand je pense que la grande majorité des adultes belges ne sait pas à quoi servent les élus du parlement européen ...Nous sommes en Idiotie. Quoi? Ecolo ? Ah oui, normal alors.

  • Posté par collin liliane, jeudi 21 octobre 2021, 13:22

    Une ineptie de l'Europe. Une de plus.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs