Accueil Économie Finances

«Si les jeunes ont des difficultés à accéder à la propriété, c’est la faute à la hausse des prix, pas à la BNB»

Le marché du crédit hypothécaire file vers un nouveau record cette année, selon la Banque nationale (BNB), qui répète que sa politique prudentielle n’entrave pas l’accès des jeunes à la propriété.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le marché du crédit hypothécaire file vers un nouveau record cette année. Selon des chiffres dévoilés ce jeudi par la Banque nationale de Belgique (BNB), la production de nouveaux crédits hypothécaires, hors refinancements, dépassait, en juin dernier, les 50 milliards d’euros sur base annuelle (autrement dit : si le niveau de juin se répète pendant douze mois).

La croissance du marché hypothécaire, contrariée l’an passé à la défaveur du lockdown et de la crise provoquée par la pandémie, a ainsi repris avec vigueur au cours des six premiers mois de l’année, confirmant une tendance haussière notable depuis le début de l’année 2017 – laquelle s’explique naturellement par la baisse des taux d’intérêt à des niveaux historiquement très faibles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs