Accueil Monde Asie-Pacifique

Une Troisième Guerre mondiale sur Taïwan? «Washington affiche son soutien à Taipei pour éviter un passage à l’acte de Pékin»

Taïwan, épicentre d’un nouveau conflit mondialisé ? Une hypothèse qui mérite d’être nuancée. Le décodage de Barthélémy Courmont, directeur de recherche à l’Iris.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Depuis le 1er octobre, fête nationale chinoise, plus de 150 avions militaires chinois, un record, ont pénétré dans la zone aérienne de défense de Taïwan. Une façon pour Pékin de rappeler que « la réunification » de la Chine et de Taïwan « devra être réalisée et le sera », comme l’a répété le 9 octobre Xi Jinping. Le lendemain, lors de la fête nationale taïwanaise, c’est Tsai Ing-wen, la présidente, qui alertait le monde : face « à la montée de l’autoritarisme », l’île est « en première ligne de défense de la démocratie ». Et son ministre de la Défense précisait que, « pour l’armée, la situation actuelle est la plus sombre depuis plus de 40 ans ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Haegelsteen Philippe, vendredi 22 octobre 2021, 17:16

    Hong Kong, Taïwan, quelques îles japonaises, ... Anschluss ... Raoul Edebouw est tout en en foufelle.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, vendredi 22 octobre 2021, 15:42

    Que viendrait faire l'OTAN dans cette histoire? A part chercher à se donner une raison d'exister. De toute façon, la Chine ne fera pas de guerre. Elle attendra que "le fruit finisse par tomber de l'arbre".

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 22 octobre 2021, 12:03

    Personne ne déclenchera une guerre mondiale pour Taïwan. Au pire, la Chine y fomentera une sorte de coup d'état qui lui sera favorable. La communauté internationale dénoncera l'action, il y aura des sanctions économiques et tout, mais comme avec la Crimée et l'est de l'Ukraine, ça se limitera à cela. Il ne faut pas s'attendre à ce que la Chine renonce jamais à Taïwan. In fine, Xi ne pourra perdre la face et agira d'une manière ou d'une autre dans un futur plus ou moins proche.

Aussi en Asie-Pacifique

Variant omicron: l’Australie suspend la réouverture de ses frontières

L’Australie a détecté cinq cas du variant du coronavirus omicron chez des passagers en provenance d’Afrique australe. « La suspension temporaire permettra à l’Australie de recueillir les informations dont nous avons besoin pour mieux comprendre ce variant omicron », a déclaré le Premier ministre Scott Morrison.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs