Accueil Belgique

L’avenir du plateau du Heysel crispe aussi la majorité bruxelloise

Le plateau du Heysel crispe les relations au sein du gouvernement Vervoort. Les verts veulent un débat sur l’avenir du site.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Autre sujet de friction au sein de la majorité régionale : l’avenir du plateau du Heysel. Et là, c’est (plutôt) par les écologistes que la crispation arrive. Voilà près de quinze ans que la Ville de Bruxelles dessine le renouveau du site autour de la construction de deux centres, l’un commercial (Neo 1) et l’autre de congrès (Neo 2), négligeant la rénovation des Palais des expositions et du stade Roi Baudouin, vieillissants. En 2014 et 2018, des contrats ont finalement été signés avec des investisseurs privés, pour les développements immobiliers et de loisirs. Dont coût : 320 millions, à charge (égale) de la Ville et de la Région.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs