Accueil Monde Europe

L’Otan entame le douloureux bilan de ses vingt ans de guerre en Afghanistan

L’organisation est déjà pressée de fourbir de grands projets pour l’avenir. Mais un début d’introspection est quand même en cours sur la Bérézina afghane. Reste à voir quelles en seront les conclusions. « On s’est laissé embarquer », constate, dépité, un diplomate européen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Rengagez-vous !, qu’il disait… le secrétaire général de l’Otan. Jens Stoltenberg prévient : « Nous ne devrions pas tirer la mauvaise conclusion sur l’Afghanistan et penser que les alliés de l’Otan et l’Otan ne devraient plus jamais s’engager dans des opérations militaires pour lutter contre l’extrémisme, ou le terrorisme ».

Les Alliés ont déjà les yeux rivés sur le futur. Ils fourbissent de nouveaux plans de défense opérationnels. Etablissent de nouveaux objectifs en matière de capacités. Préparent un nouveau concept stratégique. Un nouvel accord de coopération avec l’Union européenne est en vue. Des investissements sont prévus dans de nouvelles technologies militaires « de rupture ». Un nouveau défi entre dans le collimateur de l’Alliance : l’activisme militaire chinois. Et un nouveau sommet des chefs d’Etat se prépare avec l’Américain Biden, fin juin prochain, à Madrid.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 23 octobre 2021, 8:44

    Il ne faut tout de même pas oublier qu'une partie importante de la population afghane (principalement celle vivant dans les villes) a pu bénéficier pendant vingt ans (avec des hauts et des bas) de conditions de vie bien meilleures (même si très loin d'être "parfaites"...) au niveau des libertés individuelles et de l'éducation (celle des femmes et des filles notamment). Ce n'est pas non plus pour rien que la population a connu une croissance très importante pendant cette période de vingt années, après une chute autour des années 80... [https://www.worldometers.info/world-population/afghanistan-population/]. La corruption généralisée à tous les niveaux restait évidemment l'un des problèmes principaux (entre autres...) du pays, et aucun début de solution n'a pu y être apporté. Et le retour des Taliban a peut de chance d'améliorer la situation globale de ces gens...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 23 octobre 2021, 8:48

    <peu de chances>, plutôt.

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 22 octobre 2021, 14:16

    Un excellent entraînement! Dans tous les sens du terme.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 24 octobre 2021, 9:56

    Commentaire 06.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 24 octobre 2021, 9:55

    Commentaire 05.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs