Accueil Opinions Éditos

Bruxelles: un catalogue de mesures, à défaut d’une vision claire

Rudi Vervoort a présenté les ambitions du gouvernement bruxellois pour l’année à venir. Il s’est attelé à démontrer que le cap fixé en 2019 était le bon.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 2 min

La déclaration de politique générale du gouvernement (bruxellois en l’occurrence), c’est un rendez-vous majeur. L’occasion unique de tisser, pour un an au moins, la trame de l’action politique, de placer des accents là où il faut, d’annoncer de nouvelles ambitions. Même si c’est la troisième de la législature. Surtout si une crise sanitaire, sociale, économique a bouleversé tous les plans définis lors de la constitution de la majorité.

Rudi Vervoort s’est au contraire attelé à démontrer que le cap fixé en 2019 était le bon, qui faisait du logement, du climat, de la mobilité, de l’économie et de l’emploi les politiques cardinales de son exécutif. Même raisonnement pour le budget 2022, « inscrit dans le cadre pluriannuel ». Une heure trente durant, il a égrené le programme des prochains mois, mesure par mesure, il y en avait pour chaque ministre…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 23 octobre 2021, 2:08

    C'est foutu pour cette ville, une des seules en Europe incapable de se remettre en question correctement. Bande de clettes.

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 22 octobre 2021, 16:49

    Ce serait un erreur d'espérer qu'il se passe quelque chose. Parfois, il y a une tentative de calmer la population en lui donnant de l'argent tout en affirmant pour le surplus qu'il n' y a pas de budget pour concrétiser des projets et qu'il faut économiser dans les domaines importants tels que la santé et la justice entre autres. Il faut porter toute son attention sur les arrangements relatifs à la disparition de l'état.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, vendredi 22 octobre 2021, 11:43

    Le gouvernement bruxellois noie le poisson.

  • Posté par collin liliane, vendredi 22 octobre 2021, 9:51

    Il ne peut y avoir aucun projet commun lorsqu'une population est aussi disparate. Des projets communs ne peuvent voir le jour qu'entre des personnes qui ont des intérêts et des goûts partagés.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs