Accueil Monde États-Unis

Un mort et un blessé sur le tournage d’un western avec Alec Baldwin

Selon les enquêteurs, qui se sont rendus sur place, le drame semble lié à une arme à feu servant d’accessoire sur le tournage qui a été actionnée lors d’une scène du film.

Temps de lecture: 2 min

L’acteur Alec Baldwin a tué jeudi par balle, vraisemblablement par accident, la directrice de la photographie et blessé le réalisateur du western qu’il était en train de tourner dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique, a annoncé la police locale.

La femme, âgée de 42 ans, a été évacuée par hélicoptère vers un hôpital voisin mais « a succombé à ses blessures », tandis que la seconde victime, un homme du même âge, a été admise en soins intensifs, indiquent les services du shérif du comté de Santa Fe dans un communiqué. D’après le site people TMZ, il s’agit du réalisateur du film et il serait hors de danger.

Selon les enquêteurs, qui se sont rendus sur place, le drame semble lié à une arme à feu servant d’accessoire sur le tournage qui a été actionnée lors d’une scène du film.

« Les enquêteurs cherchent à savoir quel type de projectile a été tiré et comment », explique le communiqué, qui ne précise le nombre de tirs.

« Rust » est un western écrit et réalisé par Joel Souza, avec Alec Baldwin comme co-producteur et dans le rôle d’un hors-la-loi, Harland Rust, qui vient en aide à son petit-fils de 13 ans condamné à la pendaison pour un meurtre.

Agé de 63 ans, Alec Baldwin s’est rendu particulièrement populaire aux Etats-Unis ces dernières années par ses imitations de Donald Trump dans la célèbre émission satirique « Saturday Night Live ».

Une photo publiée jeudi matin sur le compte Instagram de l’artiste semble le montrer sur les lieux du tournage de « Rust ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en USA

Affaire Epstein: un 2e témoin confirme le rôle de Ghislaine Maxwell

A l’instar de la première victime qui a raconté la semaine dernière les abus sexuels de Jeffrey Epstein quand elle n’avait que 14 ans, ce témoin a confirmé le rôle que jouait l’accusée, jugée pour avoir recruté de 1994 à 2004 de jeunes filles mineures afin de les mettre à disposition du financier américain mort en prison en 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs