Accueil Belgique Politique

Les problèmes dans les prisons, héritage du passé? Le débat Onkelinx/Ducarme

Pour Laurette Onkelinx, l’action du gouvernement fédéral rompt avec ce qui avait été entrepris. Denis Ducarme rappelle, lui, les nombreuses grèves des prisons subies par ceux qui le critiquent et dénonce les chiffres avancés par l’opposition.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Cheffe de groupe socialiste à la Chambre, Laurette Onkelinx explique comment la suédoise a modifié radicalement la donne budgétaire en défaveur de la Justice…

Argument massue dans la majorité : les problèmes dans les prisons, c’est l’héritage du passé. Vous étiez ministre de la Justice entre 2003 et 2008, dans le gouvernement Verhofstadt…

Comment peuvent-ils dire cela ?! Je suis claire : la situation n’était pas magnifique hier, et tout n’a pas changé en deux ans, non. Je ne dis pas que c’était l’émerveillement et puis qu’on est passé dans l’horreur. Je dis qu’ils ont cassé la mécanique de rattrapage que j’avais amorcée, en termes d’engagements budgétaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par franz coquette, vendredi 13 mai 2016, 17:07

    C'est bizarre ce nouveau Gouvernement de droite depuis à peine 2 ans, qui devrait assumer, rectifier, encaisser, ...!Alors que c'est la faute à personne. Tandis que la gauche(qui à l'air d'être née en 2014) Avec toutes leurs bonnes gestion, gouvernance, etc... ! Et ils sont là depuis plus de 25 ans. Et le retour au moyen Age,cent ans en arrière, etc.. . A mon avis certains électeurs n'ont pas évolués non plus.....GG

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs