Accueil Culture Musiques

Max Richter: «La musique est mon premier langage»

Le compositeur germano-britannique est à Gand ce 23 octobre en tant qu’invité d’honneur de la 21e édition des World Soundtrack Awards, célébration de la musique de film qui a lieu pendant le Festival de Gand. Un univers dans lequel il est arrivé « par accident ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

En toutes circonstances, il possède cette même classe intemporelle, ce même calme qui amplifie un peu plus encore la passion avec laquelle il parle de musique et d’art. Présent à Gand en cette fin octobre en tant qu’invité d’honneur la 21e édition des World Soundtrack Awards, événement se déroulant pendant le Festival du film de Gand et mettant à l’honneur la musique composée pour la télé et le cinéma, Max Richter est l’un des compositeurs contemporains incontournables. Tant dans ses projets solos, de sa version revisitée des Quatre saisons de Vivaldi à son colossal Sleep, 8h30 de musique qui interagissant avec la conscience, que dans son travail pour le cinéma ou les séries (Valse avec Bachir, Shutter Island, Ad Astra, Black Mirror, The Leftovers…).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs