Accueil Culture Livres

«Non, la folie n’est pas créatrice»

Avec «  Son Fils », plongée imaginaire dans le journal intime de la mère d’Antonin Artaud, Justine Lévy cherche à percer le mystère d’un artiste toujours considéré comme un génie sauvage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Après quelques livres associés parfois de près à sa vie, voici Justine Lévy qui prend romanesquement un nouveau départ, en plantant le décor de sa nouvelle œuvre dans le journal intime qu’aurait tenu Euphrasie Artaud, la mère du célèbre Antonin. Nous l’avons rencontrée.

Pourquoi passer aujourd’hui, après quelques livres aux résonances autobiographiques, à la fiction ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs