Accueil Présidentielle 2022

La présidentielle française dans les sables mouvants

A six mois du scrutin élyséen, plusieurs inconnues rendent l’issue plus incertaine que jamais. Emmanuel Macron reste favori, mais une surprise n’est pas exclue.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 8 min

C’est presque une loi politique française. A l’automne qui précède une présidentielle, le duel qui se dégage des sondages ne se confirme que rarement. A six mois exactement du deuxième tour décisif, le 24 avril prochain, la revanche qui paraissait inéluctable entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen pourrait bien ne pas avoir lieu. La réélection du président sortant, si elle reste le scénario le plus probable, est loin d’être assurée. Il faudrait un miracle à la gauche pour se redresser. Mais la droite et l’extrême droite, elles, n’ont pas dit leur dernier mot.

En cause, bien sûr, le surgissement d’Eric Zemmour, qui n’est même pas encore candidat, mais qui bouscule un paysage politique déjà dynamité par la victoire d’Emmanuel Macron en 2017.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Gobled Gérard, dimanche 24 octobre 2021, 5:36

    Si Eric Zemmour devait se hisser au deuxième tour, ce qui est loin d’être acquis, Emmanuel Macron gagnerait plus franchement face à lui que face à Marine Le Pen ? Ça je n'en suis absolument pas convaincu.

Aussi en Présidentielle 2022

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs