Accueil Sports Football Football belge Standard

Éric Deflandre revient sur son éviction du Standard: «Je ne suis pas fâché mais très déçu»

Éric Deflandre n’avait pas vu le coup arriver. Remercié en même temps que Mbaye Leye et Patrick Asselman au début du mois d’octobre, celui qui était été, depuis 2015, l’adjoint de Slavo Muslin, Yannick Ferrera, Aleksandar Jankovic, José Jeunechamps, Ricardo Sa Pinto, Michel Preud’homme, Philippe Montanier et Mbaye Leye avoue avoir très mal vécu ce licenciement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Cela fait près de trois semaines que vous avez quitté le Standard. Que faites-vous de vos journées ?

Je m’occupe pas mal, j’en profite pour faire des choses que je n’avais pas le temps de faire auparavant. Je me force à me lever tôt et à aller courir tous les matins, pendant une petite heure. Puis, je prends un peu de temps pour aller voir mes parents l’après-midi et je m’occupe beaucoup de mon fils que je vais chercher à 16 heures à l’école, à Tongres, pour l’amener à Seraing où il joue en U19, avant de le ramener à l’internat. Je suis quelqu’un qui bouge et ne s’ennuie jamais.

Comment s’est déroulée la séparation avec le Standard ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs