Accueil Belgique Politique

Frank Vandenbroucke: «Je suis pour le Covid Safe Ticket en entreprise»

Les vice-Premiers socialistes louent la Sécu, relancent les débats sur la vaccination obligatoire (Dermagne est pour) et sur le Covid Safe Ticket… dans les centres commerciaux et les entreprises (Vandenbroucke y va). Echanges avec divergences.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Entre les 175 ans de la fondation du parti libéral belge – les bleus avaient rendez-vous au Heysel : lire nos précédentes éditions – et les 75 ans de la sécurité sociale, célébrés dans les locaux de l’ONSS, gare du Midi, vendredi était jour de fêtes, à droite, à gauche, si l’on peut dire. Pour le coup, et en ce qui concerne la Sécu, Pierre-Yves Dermagne (PS), vice-Premier, ministre de l’Economie et du Travail, Frank Vandenbroucke (Vooruit), vice-Premier, ministre de la Santé, et David Clarinval (MR), ministre des Classes moyennes, ont rivalisé de louanges pour le système qui a tenu le pays debout socialement et économiquement, sous l’emprise du covid. Dans le même temps, Koen Snyders, administrateur général de l’ONSS, a donné le coup d’envoi d’une campagne en l’honneur de la Sécu, un « parapluie », pour s’abriter par gros temps. Chômage temporaire et droit passerelle, entre autres mécanismes, ont sauvé la mise, relativement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Bastin Eric, samedi 23 octobre 2021, 12:03

    Il y a quelque chose qui me dérange fondamentalement dans l'idée de Frank Vandenbroucke à propos des entreprises : cela reviendrait à imposer aux actifs qui, par l'impôt prélevé sur leur travail, financent la sécurité sociale, une pression supplémentaire à la vaccination qui épargnerait les inactifs. Ma présentation des choses n'est pas très sympathique et est socialement clivante, mais je ne vois néanmoins pas pourquoi certains, en fonction de leur mode de vie, échapperaient systématiquement à toute obligation envers la société, tandis que ceux qui contribuent à son financement subiraient en outre des contraintes supplémentaires. Je précise que je suis favorable au vaccin et à tout ce qui peut aller dans le sens d'une vaccination maximale de la population, mais ce moyen précis là me déplaît "philosophiquement", pour reprendre la terminologie du ministre.

  • Posté par massacry olivier, samedi 23 octobre 2021, 13:56

    Oui, cependant ,cette stratégie facile à conceptualiser, et peut-être mise en place, outre vos considerations, met d' " office" une partie de la population hors coup, celle-là même déja précarisée, et pour une partie échappant au système des soins de santé (ex: quid du nombre d'individus sans médecins traitant). Ce moyen pratiquement risque de rater sa cible.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, samedi 23 octobre 2021, 12:07

    Par raisons familiales, malheureusement je dois rester encore un peu en Belgique. Comme en Italie, j'attends que on me vire pour aller au CPAS. Au même temps, je vais bosser en remote avec une société au Luxembourg ou Gibraltar. Plus de sous pour cet Etat oppresseur. Plus de sous pour payer les pensions des boomers.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 23 octobre 2021, 11:40

    Moi je pense qu'il faut imposer la vaccination. Comme ça pas besoin de covidecéfetiquette. Mais bon... comme a dit le PM "notre vie ne peut pas être régie par des pass", il faut donc comprendre "l'objectif est que désormais notre vie soit régie par des pass". Vous voyez, ce n'est pas compliqué: il suffit de croire le contraire de ce qu'ils disent et vous avez pile-poil la vraie version.

  • Posté par massacry olivier, dimanche 24 octobre 2021, 21:32

    Et donc puisque nos chères politiciens prônent la vaccination, celle-ci doit donc être éviter, tout comme les autres mesures ! Par piété n'entrainaient pas les politiques sanitaires dans vos crises antisystèmes. Quant à imposer la vaccination comme solution style yaka, c'est joli sur papier, mais en pratique trop longue face au présent du virus

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs