Accueil Belgique Politique

Reprise de la grève de la faim à l’église du Béguinage par une femme sans-papiers

Nezha, une des occupantes de l’église du Béguinage, a entamé une deuxième grève de la faim depuis deux jours pour dénoncer l’arbitraire de la politique en matière des régularisations.

Temps de lecture: 2 min

Une occupante de l’église du Béguinage, située dans le centre de Bruxelles, a recommencé mercredi une grève de la faim après avoir eu connaissance par son avocate d’une note interne de l’Office des Étrangers portant à croire que sa demande de régularisation va être refusée, a annoncé vendredi soir l’Union des Sans-Papiers pour la Régularisation (USPR).

Nezha est arrivée en Belgique en 2009. « Elle avait une carte de séjour européenne valide et un contrat de travail. Après plusieurs mois d’attente, elle s’est vu refuser le permis de travail et s’est retrouvée en situation irrégulière sur le territoire. Elle bénéficie d’un réseau social important dans le pays, et est engagée dans de multiples activités de bénévolat et des promesses d’embauche incontestables », selon Cécile de Blic, la coordinatrice bénévole pour les grévistes du Béguinage.

À la fin du document, le choix d’une régularisation temporaire est rayé, laissant comme seule autre option le refus de la demande. L’intéressée a eu connaissance de cette note le 4 octobre dernier. En désespoir de cause, elle a décidé mercredi de reprendre la grève de la faim, initiée le 23 mai dernier par quelque 430 personnes sans-papiers et suspendue le 21 juillet. Elle n’a cependant encore reçu aucune réponse officielle à sa demande de régularisation.

Elle était à l’église du Béguinage

Nezha Alouah a rejoint l’Union des Sans Papiers pour la Régularisation (USPR) début 2021. Elle a participé à la grève de la faim à l’église du Béguinage pendant deux mois. Elle demandait des critères clairs de régularisation.

Selon Cécile de Blic : « Nezha, rassurée par Freddy Roosemont en personne (Directeur de l’Office des Etrangers) lors de sa visite à l’église du Béguinage au vu de la solidité de son dossier, avait suspendu la grève de la faim dans l’espoir que son dossier soit enfin traité correctement. »

Une « candidate exemplaire »

« Si elle qui a un dossier très complet est refusée, alors 90 % des grévistes de la faim vont voir leurs dossiers refusés », craint Mohammed, porte-parole au Béguinage. « On s’attend à avoir des premiers retours de personnes qui ont eu des réponses à compter de la semaine prochaine… Si on voit que les demandes de régularisation n’aboutissent à rien, on recommencera la grève de la faim collectivement ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Yousfi Ouafae, dimanche 24 octobre 2021, 20:20

    Si la Belgique accepte sa demande tt les sans papiers qui vis à gauche et a droite vont faire la même chose l'état belge doit seré un peux si nn on va commencer a payer pour les sans papiers et le cpas...

  • Posté par Dupont Vincienne, dimanche 24 octobre 2021, 0:35

    La décision n'a pas encore été prise. Si elle veut se fiche complètement la santé en l'air c'est la chose à faire...pas de chantage.

  • Posté par collin liliane, samedi 23 octobre 2021, 16:23

    Ne JAMAIS céder au chantage.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, samedi 23 octobre 2021, 15:02

    Tout le monde doit respecter les décisions de l'Etat Belge

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs