Accueil Société

Coronavirus: le seuil de 250 patients aux soins intensifs atteint, plus de 100 admissions par jour (infographie)

Les voyants sont au rouge.

Temps de lecture: 2 min

Les voyants de la pandémie de coronavirus sont au rouge en Belgique, selon les données publiées samedi matin par l’institut de santé publique Sciensano. Le seuil des 250 patients en soins intensifs a ainsi été atteint, une première depuis la mi-juin et un indicateur en progression de 32% comparé à la semaine précédente. Cela signifie que le plan de répartition des malades devrait être prochainement réévalué.

Au cours des sept derniers jours, plus de 100 patients Covid en moyenne ont en outre été admis à l’hôpital chaque jour, une augmentation de près de 70% par rapport à la semaine précédente. Un cap qui n’avait plus été franchi depuis la fin mai dernier.

Ce faisant, il y a désormais plus de 1.100 personnes hospitalisées en lien avec le coronavirus, soit un tiers (34%) de plus qu’une semaine auparavant. Là aussi, ce sont des chiffres que l’on n’avait plus connus depuis début juin.

La barre des 4.000 contaminations quotidiennes a, de plus, été franchie. Entre le 13 et le 19 octobre, il y en a exactement eu 4.036 en moyenne par jour, soit une augmentation de 65% par rapport à la semaine précédente.

Une moyenne de 54.100 tests ont été effectués quotidiennement au cours de la même période, soit un cinquième de plus que la semaine précédente.

Le taux de positivité s’élève à présent à 7,5% (+1,9%). Le taux de reproduction est, lui, de 1,37 : dès que cette valeur r est supérieure à ’1’, cela signifie que l’épidémie prend de l’ampleur.

En moyenne, 13 patients atteints du Covid-19 en sont morts chaque jour entre le 13 et le 19 octobre, soit un cinquième de plus que la semaine précédente.

Enfin, 75% de la population totale était au moins partiellement vaccinée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 23 octobre 2021, 11:53

    L’inefficacité, ou l’efficacité toute relative, des vaccins et des mesures complémentaires anti-Covid-19 s’affirme chaque jour un peu plus. Plutôt que de s’obstiner dans une voie dont l’issue semble de plus en plus incertaine, ne serait-il pas temps de s’interroger sur d’autres moyens moins dévastateurs sur le plan socio-économique et qui en appellent davantage à une certaine forme de résilience ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 23 octobre 2021, 20:06

    Réponse à vos deux questions ci-dessous M. De Ronde : non, cela ne démontre absolument rien au niveau d'une inefficacité de ces vaccins. Comme déjà affirmé, une diminution des taux d'anticorps après 6 à 8 mois, et une certaine perte d'efficacité vaccinale, n'est effectivement démontrée QUE chez les personnes "immunodéprimées" ou parmi les plus âgées, pour lesquelles le système immunitaire montre une importante perte d'efficacité globale. Ceci n'est donc pas du tout étonnant... Pour la population générale (et "normale" dirons-nous), rien ne montre encore une perte importante d'efficacité de la vaccination pour éviter les formes graves ou létales de la maladie Covid-19, ce qui reste le plus important. Ensuite, il existe d'autres vaccins qui nécessitent des rappels réguliers, avec des doses adaptées à chaque fois au virus concerné ("le" vaccin contre la grippe en est un exemple type). De plus, comme le virus influenza (même si c'est à un degré moindre) le coronavirus <SARS-CoV-2> montre une certaine capacité à subir des mutations lors de sa réplication intracellulaire. Pour rappel, on "est passé" en Europe sur une période de moins de 18 mois, par divers "variants" soit plus létaux, soit plus contagieux, soit les deux (virus initial type 'Wuhan', puis variant porteur de la mutation D614G, puis variant B.1.1.7 dit anglais-alpha, puis actuellement variant B.1.617.2 dit indien-delta et son sous-variant AY4.2 dit parfois delta+). On ne peut donc probablement pas rêver d'un vaccin totalement efficace à très long terme contre un virus de ce type. Des rappels à intervalles plus ou moins réguliers se montreront peut-être nécessaires. Mais RIEN n'est certain ni définitif de ce point de vue, pas plus dans un sens que dans l'autre. Votre "défaitisme" soi-disant affirmé est largement prématuré.

  • Posté par massacry olivier, samedi 23 octobre 2021, 18:27

    Quant à vos <effets secondaires létaux> de la vaccination, ils ont toujours été infimes, infiniment petit par rapport aux effets du virus, et comme on vaccine moins, il est normal d'en entendre moins parlé, même de la peur des diseurs de mauvaises aventures, exceptés certains croisé de mauvaise foi.

  • Posté par massacry olivier, samedi 23 octobre 2021, 18:24

    @ Mr De Ronde, Mrs Rabozee et Maesen ont raison, votre point de vue est un appel soit au laisser-faire, soit au poudre de perlimpinpin façon petit adolphe. Dans les deux cas les conséquences sont oui et et bien de l'eugénisme, que beaucoup d'entre nous se refuse à se <résilier>. Une autre solution est le confinement, mais les conséquences socio-économiques seraient encore < dévastatrices>. La vaccination et les gestes barrières sont les meilleurs moyens que nous avons à dispositions, leur efficactié n'est pas absolue, certes, mais collectivement appliquées, elles sont un forme un barrage efficace. Hélas, voila, ce qui gène pour beaucoup, est le < collectivement>, cela les heurte, les gène, ils en appellent alors à une resilience collective pour sauver leurs intérêts particulier.

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 23 octobre 2021, 16:11

    @Maesen Jean-Luc. Un vaccin qui perd de son efficacité après 6 mois n’est-ce pas un signe troublant d’inefficacité ? Un vaccin qui nécessite une troisième vaccination n’est-ce pas également un signe troublant d’inefficacité ? Soit dit en passant, assez curieusement on n’entend plus parler des effets létaux qui peuvent survenir dans les jours qui suivent la vaccination anti-Covid-19. N’y aurait-il plus d’effets létaux ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko