Accueil Belgique Politique

Conseil des ministres restreint ce lundi sur le covid: pas de fermeture de secteurs

Il y sera plutôt question d’une exigence plus large concernant les masques buccaux dans les zones intérieures. Le vice-Premier ministre Dermagne confirme les propos du cabinet d’Alexander De Croo : il n’est pas question de refermer certains secteurs. Quant au ministre de la Santé, il voit revenir le port du masque en Flandre.

Temps de lecture: 3 min

Selon le Premier ministre, il est clair que les chiffres actuels du coronavirus ne permettent pas encore de supprimer progressivement la phase fédérale. Alexander De Croo veut se concentrer sur « la vigilance et la prudence ». C’est pourquoi, lundi, le conseil des ministres restreint discutera, sur la base des avis scientifiques de la commission covid et du groupe d’experts Gems, entre autres, d’une base fédérale plus large comprenant une obligation étendue de port du masque à l’intérieur. Le Premier ministre souligne qu’il n’est pas question de fermer un quelconque secteur.

Comme dans d’autres pays européens, le nombre de contaminations au coronavirus augmente à nouveau en Belgique. « La grande différence par rapport aux vagues de contaminations précédentes, c’est qu’aujourd’hui, plus de 8,5 millions de personnes dans notre pays sont entièrement vaccinées. Et les personnes vaccinées sont moins susceptibles d’être infectées, moins sujettes à des complications graves et doivent beaucoup moins souvent être hospitalisées », selon le cabinet du Premier ministre.

L’augmentation des courbes signifie toutefois une vigilance accrue au cours des prochaines semaines et des prochains mois, ajoute-t-on. « D’autant plus que les gens recommencent à avoir plus de contacts, que la météo est moins clémente et que les gens passent plus de temps à l’intérieur. »

Dermagne : « Regénéraliser »

Le « kern » annoncé par le Premier ministre visera probablement à « regénéraliser » à l’ensemble de la Belgique des mesures qui avaient été maintenues en Wallonie et à Bruxelles, concernant le port du masque ou le télétravail, a commenté le vice-Premier ministre PS Pierre-Yves Dermagne sur le plateau de « C’est pas tous les jours dimanche » (RTL-TVi).

Cette réunion n’a rien d’exceptionnel, dans le cadre de la préparation d’un comité de concertation tel qu’il est programmé pour vendredi, a fait observer M. Dermagne. Il qualifie la situation sanitaire de « préoccupante », nécessitant la prise de mesures complémentaires. Mais il n’est pas question de refermer certains secteurs de l’économie, a-t-il confirmé.

A la suite du comité de concertation du 17 septembre dernier, les Régions avaient été laissées libres d’adopter des règles plus contraignantes si la situation épidémiologique sur leur territoire le requérait, ce qui avait été le cas à Bruxelles et en Wallonie. La Flandre, elle, s’en est largement tenue au socle fédéral : depuis le 1er octobre, le port du masque n’y est plus obligatoire en magasin, au restaurant, en salle de sport, dans une administration ou au cinéma.

Par ailleurs, depuis le 1er septembre, le télétravail n’est plus fortement recommandé en Flandre ni en Wallonie, mais bien à Bruxelles.

Vandenbroucke voit revenir le port du masque en Flandre

« Les gens ne doivent pas attendre une décision politique pour porter le masque », a plaidé le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), sur VTM Nieuws. Il voit revenir le port du masque en magasin, au nord du pays. Quant à l’Horeca, il renvoie à l’obligation de bien ventiler et de placer un détecteur de CO2 bien visible. Frank Vandenbroucke défend l’idée de recommander à nouveau le télétravail et d’abaisser de 50 à 75 participants le seuil à partir duquel le CST est requis pour un événement.

A ses yeux, c’est grâce à la vaccination que le pays pourra éviter un nouveau confinement. Quant à l’idée d’une troisième dose de vaccin généralisée, le ministre dit attendre l’avis du Conseil supérieur de la Santé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

33 Commentaires

  • Posté par José Dehove, dimanche 24 octobre 2021, 18:26

    Attention, l'article comporte un erreur ! La vaccination n'apporte pas la moindre protection pour les contaminations !! Et de ce fait aucune protection contre l'infection conséquente si la charge virale contaminante est suffisante . Le vaccin n'agit qu'ensuite en limitant fortement le développement de cette infection, ce pour la très grande majorité des vaccinés. .

  • Posté par massacry olivier, dimanche 24 octobre 2021, 19:11

    Et bien détrompez-vous, la vaccination apporte bien une protection, certes pas absolue mais neanmoin utile, tant pour les infection que les transmission. C'est ce que conclu depuis des semaines le rapport du Public Health England ( qui ne sont pas des nuls en la matière). Extrait, pour les infections: < Studies have now reported on vaccine effectiveness against infection in healthcare workers,care home residents and the general population . With the delta variant, vaccine effectiveness against infection has been estimated at around 65% with Vaxzevria and 80% with Comirnaty.> (p5). Pour les transmissions: <. A household transmission study in England found that household contacts of cases vaccinated with a single dose had approximately 35 to 50% reduced risk of becoming a confirmed case of COVID-19. This study used routine testing data so would only include household contacts that developed symptoms and went on to request a test via pillar 2. It cannot exclude asymptomatic secondary cases or mildly symptomatic cases who chose not to request a COVID-19 test . Data from Scotland has also shown that household contacts of vaccinated healthcare workers are at reduced risk of becoming a case, which is in line with the studies on infection Both of these studies relate to a period when the Alpha variant dominated. An analysis from the ONS Community Infection Survey found that contacts of vaccinated index cases had around 65 to 80% reduced odds of testing positive with the Alpha variant and 35 to 65% reduced odds of testing positive with the Delta variant compare to contacts of unvaccinated index cases.>. Ref: https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1027511/Vaccine-surveillance-report-week-42.pdf.

  • Posté par Baeyens Remi, dimanche 24 octobre 2021, 12:42

    En lisant les commentaires, j'ai l'impression de retourner au moyen âge. A tout point de vue d'ailleurs ( énergie etc.). Les nouveaux-nés sont obligatoirement vaccinés, sans que l'on demande l'avis des parents. Je ne vois pas de commentaires à cela. Nous voyons déjà les dégâts que cela cause ( énergie etc.).

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 24 octobre 2021, 14:15

    Remi, les commentaires "moyenâgeux" dont vous parlez sont ceux d'une poignée d'internautes, toujours les mêmes, cramponnés à leurs rodomontades depuis des mois. Des courageux continuent à leur répondre, démontant systématiquement leurs arguments fallacieux, délirants ou malhonnêtes, sans qu'ils prennent seulement la peine d'y réfléchir attentivement. Si je les lis encore parfois, pour constater qu'ils n'évoluent pas, c'est en diagonale.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 24 octobre 2021, 14:09

    Remi, vous êtes mal informé. Les enfants ne sont vaccinés qu'avec l'accord de leurs parents même pour le vaccin polio. Celui-ci est le seul obligatoire en Belgique mais aucun médecin ne le donnera de force si les parents s'y opposent (en s'exposant néanmoins à une sanction).

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs