Accueil Belgique Politique

Le Roi en visite de travail au Danemark: qu’apportent ces missions?

Ce lundi, Philippe s’envole avec quatre ministres de l’Emploi pour Copenhague. Pour y étudier le modèle danois. L’occasion d’un fact checking sur l’utilité concrète des précédents voyages royaux consacrés à la formation en alternance.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 7 min

Les voyages à l’étranger reprennent ? Pour le Roi aussi ! Ce lundi après-midi, il se rend à Copenhague pour une visite de travail de deux jours consacrée aux « politiques en matière d’emploi et de formation ». Pourquoi au Danemark ? Parce que le pays « a mis en œuvre de nombreuses réformes dans le but d’augmenter le taux d’emploi, combinant marché du travail flexible, politiques proactives d’accès à l’emploi et forte protection sociale ». Avec des résultats jugés « encourageants, notamment pour les plus âgés et les femmes ».

Accompagné des ministres de l’Emploi Pierre-Yves Dermagne (fédéral), Hilde Crevits (Flandre), Christie Morreale (Wallonie) et Bernard Clerfayt (Bruxelles), le Roi entend donc approcher au plus près le fameux « modèle danois ». Source potentielle d’inspiration pour notre pays qui veut atteindre un taux d’emploi de 80 % en 2030…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lecocq Annie, mercredi 27 octobre 2021, 18:11

    Une bonne poignée de main comme il n'en existe plus ici. "qu'apportent ces missions...RIEN !

  • Posté par Restons Optimistes , mercredi 27 octobre 2021, 15:54

    Bon allez un déplacement à nos frais pour ne rien apprendre ni dans un sens ni dans l'autre.

  • Posté par Cola Emmanuel, lundi 25 octobre 2021, 10:19

    C'est vraiment un voyage inutile avec l'argent du contribuable. Le problème est connu depuis longtemps et aucun politique ne prend le dossier à bras le corps. Trop de ministre Argent mal répartis dans les écoles Mauvais salaires trop de taxes résoudre ces problèmes serait déjà un grand pas en avant.

  • Posté par Debrabander Jean, dimanche 24 octobre 2021, 17:21

    L'enseignement en alternance ! J'y ai travaillé 11 ans de 1991 à 2002, du moins dans celui de l'enseignement (Communauté française). Quand lis qu'Eliane Tillieux (PS), ministre de l’Emploi en Wallonie à l’époque et qui fut des deux voyages ose dire : "En Suisse par exemple, des jeunes choisissent la formation en alternance puis approfondissent leur métier par un diplôme. Chez nous, cette passerelle manque : l’unique façon de décrocher un diplôme traditionnel, c’est le jury central. », je me dis que vraiment, au lieu de partir en visite à l'étranger avec le Roi, elle ferait mieux de se renseigner sur ce qui se passe en Belgique. En 2001 déjà, la filière d'alternance de l'enseignement permettait le CQ6 et le CESS. Surtout, comme dans tant de domaines, il faudrait rassembler en un seul système toutes les formes d'alternance : celle de la FWB, de l'IFAPME, du Forem ... Ce serait enfin crédible pour les employeurs. Au lieu de cela, depuis plus de 20 ans, chacun s'accroche à son bout de gras. Et à chaque nouveau gouvernement, on peut ânonner que l'on va développer l'enseignement en alternance, tout comme l'autre tarte à la crème, "revaloriser le technique et le professionnel". Tout aussi peu crédible, mais cela fait bien, surtout si on peut glisser le mot "paradigme" ...

  • Posté par Dupont Vincienne, dimanche 24 octobre 2021, 20:16

    Les Belges sont en retard pour tout, la Flandre s’en tire plutôt pas mal. Les pays scandinaves au top.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs