Accueil Belgique

L’enjeu majeur: le suivi

Les élus doivent faire en sorte que les recommandations ne restent pas lettre morte. Ils feront rapport aux citoyens dans neuf mois.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Bruxelles en est déjà à sa troisième commission délibérative de la législature. Après la 5G et le sans-abrisme, le rôle des citoyens dans une crise a mobilisé l’assemblée de la Cocof. Non sans succès, ont estimé les représentants du PS, d’Ecolo, du MR et de Défi, ce dimanche : « Des travaux d’une grande maturité », a insisté Jamal Ikazban (PS). Même satisfaction, exprimée avec une étonnante unanimité (c’est le spécialiste de la participation citoyenne, mobilisé pour l’occasion, qui le dit) sur les bancs citoyens. Ariane, 21 ans, n’avait jamais entendu parler de ces commissions délibératives avant d’être tirée au sort. « Je suis venue parce que je voulais voir comment fonctionne un Parlement, j’étais curieuse. » L’étudiante en droit public international en ressort « avec un peu d’espoir » que ces soirées, samedis et dimanches n’aient pas été vains. « C’étaient des étapes différentes, qui se complétaient bien. Les recommandations n’auraient pas été possibles sans tout ce processus. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Paul Lannoye, un des fondateurs d’Ecolo, est décédé

Né en 1939, Paul Lannoye était docteur en astrophysique, diplôme décroché à l’Université libre de Bruxelles. En 1975, il fonde la section belge de l’association « Les Amis de la Terre » et participe à la création du parti Ecolo en 1980.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs