Accueil Sports Football Football belge Standard

Quand Arnaud Bodart broie du noir au Standard

Une nouvelle fois décisif, le gardien des Rouches est passé par toutes les émotions sur la pelouse du Cercle. Parce que la confiance n’habite pas assez l’équipe, de quoi la voir perdre trop facilement le fil de ses idées…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Durant la semaine, il avait été prévu qu’il monte sur la pelouse en vert. Par trois fois, ce choix a été validé par la Fédération. C’était sans compter sur Jan Boterberg juste avant le coup d’envoi. « C’est clairement une anecdote à la belge que je ne parviens pas à expliquer (rire). J’ai donc enfilé la vareuse noire d’entraînement, avec un flocage réalisé dans l’urgence. Je ne compte vraiment pas la garder ». Parce qu’elle ne restera pas dans les mémoires liégeoises. Une formation qui n’aura ramené qu’un point de son déplacement au Cercle. Pas suffisant, malgré de nouvelles prouesses d’Arnaud Bodart. Dont une vaine, sur le coup franc botté par Dino Hotic. Le gardien dévie sur sa barre, avant de pester comme jamais. Car ses équipiers n’ont pas suivi, laissant la possibilité à Jesper Daland d’égaliser. « C’est bête de prendre un but de cette manière. Comme souvent d’ailleurs. Nous avions pourtant bien commencé, avec une réalisation très bien construite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs