Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Fléchir sur l’éducation des supporters de demain, c’est renoncer à tout

Un feu d’artifice d’incidents isolés assombrit l’horizon du foot belge : le commentaire de Frédéric Larsimont, chef foot.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Tel un relent nauséeux, la triste évidence se rappelle à nous ces jours-ci : un stade n’est pas un lieu commun même s’il en est un de rappeler qu’en un craquement de fumigène, tout peut basculer. Dans une violence trop souvent réduite au simple fait divers, dans une débilité trop souvent non nommée. On dézingue des dirigeants, on cloue des directeurs sportifs, on limoge des entraîneurs, on conspue des équipes entières mais le supporter, pas touche !

Dans ce contexte, le sacro-saint supporter (dont celui qui sommeille en chacun d’entre nous) n’est pris en flagrant délit d’usurpation identitaire que lorsqu’il commet une infraction au singulier. Ou qu’il se mécomporte en petits groupes. On parle alors, dans le jargon sportif, de quelques énergumènes, de fauteurs de troubles isolés. Gare à la généralisation. Et surtout, gare au politiquement incorrect en ses temps où plus rien ne peut se dire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs