Accueil Économie Entreprises

La taxe aéroport toujours en discussion

La taxe sur les vols courts devrait se retrouver dans la loi fourre-tout de la mi-décembre. D’ici là, ça continue à discuter entre avantage budgétaire, pouvoir d’achat, mobilité et environnement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le conclave budgétaire du gouvernement De Croo a introduit le principe d’une taxe sur les vols aériens les plus courts, les plus nocifs pour l’environnement. Surtout quand il existe une alternative ferroviaire. L’intitulé est toujours resté assez vague, pas le montant inscrit au futur budget : 30 millions d’euros en 2022, 40 en 2023 et 2024. Reste à faire se rencontrer l’intitulé et le montant. Le texte définitif sera inséré dans la loi-programme « fourre-tout » prévue mi-décembre. L’accord de principe peut intervenir avant, mais quand ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, mercredi 27 octobre 2021, 19:59

    Dur Dur de s'attaquer aux avantages des voyages avec kérosène SANS TAXE, réservés à une minorité de vacanciers et businessmans. Bien plus facile de taxer le diesel pour aller TRAVAILLER et le mazout pour CHAUFFER SA FAMILLE. Les injustices fiscales et sociales sont devenues tellement insupportables dans ce "pays" que certains n'ont plus rien à perdre... ça n'attend plus qu'une allumette!

  • Posté par Lambert A., mercredi 27 octobre 2021, 20:34

    Parfaitement d'accord avec vous. Et comme chantait Johnny : "Il suffira d'une étincelle, pour allumer le feu.."

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 26 octobre 2021, 13:02

    En Belgique, tout problème est invariablement envisagé sous l'angle d'une taxe. C'est Pavlovien.

  • Posté par dekoker philippe, vendredi 29 octobre 2021, 13:38

    Pas en Belgique...au P$ et maintenant chez les Verts

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 26 octobre 2021, 10:14

    Faire Bruxelles-Madrid en avion pour 50€, des compagnies aérienne en perpétuelles difficultés, kérosène non taxé, etc... Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Des décisions doivent être prises au niveau européen, cela dépasse largement le seul problème des émissions de CO2, pensez un peu aux problèmes environnementaux que posent ces transhumances massives sur des côtes fragiles déjà défigurées par ce tourisme low-cost...

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs