Accueil Culture Livres

Le «Faux Soir» ou comment le rire défie la dictature

Le « Faux Soir » inspire encore, près de 80 ans après avoir fait hurler de rire aux dépens des nazis. Une BD lui est consacrée. L’occasion de reparler de liberté d’expression et d’engagement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

Ce mardi sort en librairie Le Faux Soir, roman graphique documenté par notre collègue Daniel Couvreur, scénarisé par Denis Lapière (Michel Vaillant, Tif et Tondu, Ludo…) et dessiné par Christian Durieux (Avel, Oscar, Les rêveurs du Louvre, Les Gens honnêtes…). La BD revisite l’une des pages les plus inattendues de la Seconde Guerre mondiale : la diffusion d’un faux Soir qui, en pastichant le Soir « emboché », permit à un groupe de résistants de ridiculiser l’occupant allemand et ses affidés. Sans tirer un coup de feu, avec le rire pour seule arme.

Le Soir « volé » et le « faux Soir ». Qui a fait quoi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Herold Gustave, dimanche 31 octobre 2021, 2:31

    En 1940, l’occupant allemand transforme «Le Soir» en organe de propagande !!!!!! et maintenant rien de plus qu'un organe de propagande du pouvoir grâce aux subsides qui les fait vivres !!!!

  • Posté par Herold Gustave, dimanche 31 octobre 2021, 2:29

    En 1940, l’occupant allemand transforme «Le Soir» en organe de propagande !!!!!! et maintenant rien de plus qu'un organe de propagande du pouvoir grâce aux subsides qui les fait vivres !!!!

  • Posté par stals jean, mardi 26 octobre 2021, 11:11

    Rigoler avec le "faux Soir" qui ridiculisait les boches c'est une chose, mais présentement dénoncer la dictature politico-économique made in USA pleine de complices qui depuis plus de dix ans torture et veut la peau de JULIAN ASSANGE, ce lanceur d'alertes et concepteur de Wikileaks, serait autrement un acte politique fort, honorable et courageux...Mais la, pour "Le Soir" y compris c'est la "Honte", incompréhensible d'ailleurs à tous les étages à tous les niveaux... L'Histoire retiendra ces complicités scandaleuses, ces désinformations, ces non-dits, ces silences assourdissants qui piétinent, oui qui piétinent sans désemparer jusqu'à "La Charte Universelle des droits de l'Homme" (avec un grand H).

  • Posté par Herold Gustave, dimanche 31 octobre 2021, 2:18

    Entièrement d'accord avec vous

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, mardi 26 octobre 2021, 9:02

    Aujourd'hui c'est la dictature sanitaire et la dictature verte qu'il faut ridiculiser. Mais Le Vrai Soir a choisi la collaboration.

Plus de commentaires

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs