Accueil Opinions Éditos

La stratégie (post-)nucléaire exige autre chose qu’un débat malsain

Les empoignades matamoresques sur le nucléaire ne peuvent pas devenir l’arbre qui cache la forêt de la multitude d’actions à prendre pour réduire la production de CO2 et de gaz à effet de serre.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Il y a de quoi être extrêmement préoccupé par la manière dont le dossier nucléaire est en train d’être géré. On devrait même écrire d’être « explosé ». Là où il faudrait du calme, de la rationalité, des échanges de savoirs pour faire atterrir ce dossier avec un maximum de cohérence et de pédagogie auprès des citoyens, on a droit à la contestation de la science, des coûts, des experts et aux procès en privation de libertés. La confusion règne avec, à chaque sortie d’un rapport ou d’une position quelconque, les applaudissements politiques sans nuance des « pros » qui s’opposent aux anathèmes sans limite des « contres », chaque camp taxant l’autre d’incompétence ou l’accusant d’avoir un agenda caché. Cela ne vous rappelle rien ? Oui, oui, on dirait le covid et les débats politiques sur le port du masque, la vaccination ou le CST.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 3 novembre 2021, 15:01

    Eh! Bien; puisque les politiciens tournent en rond avec des "débats" ineptes ; incohérents; voire carrément idéologiques ... pourquoi ne pas laisser le citoyen trancher via un grand referendum ?

  • Posté par Delpierre Bernard, vendredi 29 octobre 2021, 11:21

    Quand on pense que MERKEL surfant sur l'émotionnel après Fukushima s'est empressée de renoncer au nucléaire soutenue il est vrai par une bonne partie de l'opinion publique et a ainsi non seulement relancé la poursuite des énergies fossiles (charbon ou lignite) mais fait la preuve que nos décideurs n'ont plus la stature d'homme (ou de femme) d'Etat incapables de vision, apeurés qu'ils sont par les sondages et par les réactions de la rue comme si gouverner n'était plus que gérer au gré des modes.

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 29 octobre 2021, 11:42

    Vrai. Vous auriez pu ajouter que les fermetures précipitées des centrales nucléaires par Merkel ont doublé le prix de l'électricité en Allemagne.

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 28 octobre 2021, 1:52

    La seule solution réaliste est de construire de nouvelles centrales nucléaires. Mais, comme pour les mesures anti-covid, les idéologues dogmatiques s'en mêlent et paralysent tout.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 26 octobre 2021, 21:22

    "sortir du nucléaire" ? Pas dit que l'on puisse s'en passer sans réchauffer d'avantage la planète ! Ce qui fait défaut dans ce "dossier" , c'est la crainte d'en débattre sans TABOUS et sans IDÉOLOGIE; en tenant compte de TOUS les éléments factuels d'aujourd'hui et pas uniquement "parce que on avait signé un accord auparavant" qui n'est plus d'actualité !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs