Accueil Belgique

Nos données santé et pension vulnérables?

Medispring a recueilli des témoignages de médecins et obtenu des analyses de la sécurité du dispositif d’authentification à l’épreuve. Verdict : les failles ont été avérées.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La méfiance du secteur (et des autorités) à l’égard de la solution Corilus ne se base pas que sur des scénarios fictifs. Pour en avoir le cœur net, Medispring a recueilli des témoignages de médecins et obtenu des analyses de la sécurité du dispositif d’authentification à l’épreuve. Verdict : il suffit bel et bien d’un médecin « pressé, débordé ou conciliant » pour accorder un code d’activation Helena à un patient, avec lequel il n’a aucun lien thérapeutique, sur la base d’un simple coup de fil. Pratique, certes. Notamment en période de covid, pour les patients n’ayant pas de lecteur eId et n’ayant pas le temps de passer chez leur médecin avant de prendre un avion. Mais aussi pour les diplomates et autres eurocrates ne disposant pas de carte d’identité belge (ni de médecin attitré). Helena est ainsi devenu leur moyen privilégié pour récupérer leur certificat de vaccination sur Masanté.be.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs