Accueil Culture Livres

François Schuiten: «Bruxelles est un ensemble de mondes: elle trouble, passionne, effraie»

Une ville n’est pas faite seulement de ce que l’on voit. François Schuiten et Benoît Peeters, les créateurs des Cités obscures, racontent et dessinent le rêve capital de Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 8 min

Bâtisseurs de Brüsel, un pamphlet dessiné contre la bruxellisation, des Murailles de Samaris, une parabole du façadisme, ou de La Tour, métaphore de la mégalomanie des gratte-ciel, François Schuiten et Benoît Peeters signent aujourd’hui Bruxelles, un rêve capital. Dans ce livre d’art, ils mettent en récits et en images les beautés métissées de Bruxelles, ses architectes et ses peintres fous, ou ses urbanistes mégalomanes. Nous les avons mis à table dans les Marolles, à l’ombre du palais de justice, pour dialoguer ensemble sur cette ville qui a nourri leur œuvre et les a ouverts au monde.

François : Nous avons grandi ensemble dans une ville qu’on ne comprenait pas bien. Bruxelles est un ensemble de mondes : elle trouble, passionne, effraie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Entretien «Une ascension» nous plonge dans le fascisme intime

Un jour, l’écrivain Stefan Hertmans découvre qu’un SS flamand a vécu avec sa famille dans sa maison de Gand. « Une ascension », son roman-enquête, nous confronte à la banalité du mal via Willem Verhulst, et à travers lui Dries Van Langenhove et Zemmour, les fascistes contemporains. Puissant, dérangeant, fascinant.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs