Accueil Société

Camion charnier au Royaume-Uni: 24 trafiquants d’êtres humains jugés à Bruges à partir de ce mercredi

Avec d’autres qui ont déjà été lourdement condamnés en Angleterre, ils seraient responsables de la mort de 39 migrants vietnamiens dont les corps sans vie ont été retrouvés dans un conteneur frigorifique en octobre 2019.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Sordide, l’affaire que le tribunal correctionnel de Bruges juge à partir de ce mercredi l’est incontestablement. Des 24 inculpés qu’elle va voir défiler devant elle, la cour, qui siégera exceptionnellement dans la cour d’assises, va devoir déterminer lesquels sont responsables de la mort prématurée, en octobre 2019, de 39 migrants vietnamiens décédés dans un camion frigorifique dans le comté anglais d’Essex. Considéré comme le chef de l’organisation criminelle, Vo Van Hong était locataire d’une planque à Anderlecht. Il risque jusqu’à 15 ans de prison. Il nie toujours toute implication dans un trafic d’êtres humains, bien que les enquêteurs le soupçonnent d’être impliqué dans une quarantaine de passages de migrants entre le continent et l’Angleterre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs