Accueil Culture Livres

Jonas Hassen Khemiri, Médicis étranger

L’auteur suédois remporte le Prix Médicis avec « La clause paternelle », un roman familial ironique et profond.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Dix jours à Stockholm dans la vie d’une famille : le père, son fils, sa fille. Le père, que Jonas Hassen Khemiri appelle quasi tout le temps « un grand-père qui est père », le fils, que l’auteur désigne par les mots « un fils qui est un père » et une fille, qu’il nomme parfois « une sœur qui est une fille mais qui n’est plus une mère ». Les enfants sont adultes. La clause paternelle, c’est dix jours, du mercredi au vendredi de la semaine suivante. Dix chapitres. Qui bouleversent la vie de ces trois personnages.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs