Accueil Sports Football Football belge Coupe de Belgique

Salvatore Curaba: «De 5 à 8 ans pour resituer le foot louviérois en D1»

Quinze ans après l’affaire Yé, la Raal revit sous un autre matricule, grâce à l’esprit d’entreprise de son président, Salvatore Curaba, qui voit grand et loin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Comme dans toutes les succes stories qui débutent au ras des aléas d’une existence ordinaire, l’histoire commence invariablement par « Il était une fois ». Dans le cas précis de Salvatore Curaba, cette conviction est plus ancrée dans un esprit d’entreprise que dans une croisade prêchée au nom d’une sacro-sainte passion pour le foot. Curieux, au vu de son pedigree. « Mon CV de footballeur assez moyen affiche pourtant une septantaine de matchs en D1 pour le compte du Sporting de Charleroi où j’ai évolué durant 5 saisons en cumulant les entraînements et mon job d’analyste-programmateur dans une société informatique à Bruxelles », explique-t-il. « Mais à 25 ans, j’ai opéré un choix plutôt radical, en refusant le passage au professionnalisme et en redescendant jouer en D3. Dix ans plus tard, à 35 ans, j’ai carrément tiré un trait sur le foot, que je pensais définitif.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe de Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs