Accueil Économie Finances

Private banking: ces investissements «passion» qui séduisent de plus en plus

Vieille voiture, vins prestigieux, œuvre d’art… Ces investissements alternatifs, parfois insolites, attirent de plus en plus. Dans certaines banques privées, des équipes spécialisées ont même été mises sur pied.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Dans les salons feutrés des banques privées, ils se sont progressivement fait une place dans les conversations. Les investissements « passion » ou « coup de cœur » rencontrent de plus en plus de succès chez les plus fortunés. Un phénomène qui n’est pas nouveau, mais que la crise n’a pas écorné. « Avec le covid, nous avons eu une augmentation importante de l’épargne forcée. Et celle-ci a été plus marquée chez les gens aisés. Toute une série de placements alternatifs ont été fortement soutenus par cette abondance de liquidités », éclaire Bernard Keppenne, Chief Economist chez CBC. « On retrouve ça dans le monde du vin, même s’il a tout de même été impacté par le covid. C’est plus vrai encore pour les montres de luxe ou les voitures de collection. Sur le marché de l’art, c’est très net. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Réforme fiscale: les propriétaires dans le viseur

Le groupe de travail chargé de plancher sur la future réforme fiscale souhaite dépoussiérer la fiscalité immobilière. Comme le révélait « La Libre » ce week-end, deux évolutions, potentiellement explosives, sont au menu : la taxation des loyers réels et celle des plus-values immobilières.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs