Accueil Monde Union européenne

Vaccins anti-covid: «Le fossé est trop grand, nous devons faire mieux, ensemble, rapidement. Mais comment?»

La réunion ministérielle entre l’UE et l’Union africaine, tenue mardi à Kigali, n’a pas permis de rapprocher les points de vue sur le front de l’inégalité criante pour l’accès aux vaccins contre le covid. Le partage est « beaucoup trop lent, beaucoup trop désorganisé », reconnaît Sophie Wilmès. Les Européens refusent toujours la levée des brevets.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

La loi d’airain vaut pour tous. Vaccinés complets compris. Un test PCR est obligatoire 72 heures avant l’arrivée au Rwanda. Un test rapide et un nouveau PCR sont inévitables au débarquement à l’aéroport international de Kigali, facturé 60 dollars. Et un dernier test rapide, le lendemain matin, offre le sésame indispensable pour accéder au centre de conférences où se déroule le deuxième sommet ministériel entre l’Union africaine et l’Union européenne. L’annonce des résultats de l’examen, par appel nominatif lancé dans un grand brouhaha, restera dans la mémoire des participants… Négatif ? Et voilà deux gommettes de couleur apposées sur votre badge.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 28 octobre 2021, 20:08

    La législation sur les brevets comporte une clause dite de licence obligatoire qui permet d'accorder à des tiers les droits d'exploitation d'une invention lorsque des raisons d’intérêt général le justifient. Si on n'est pas dans les conditions d'activation de cette clause maintenant avec cette pandémie, on ne le sera jamais. C'est toute la crédibilité de la législation sur la propriété intellectuelle qui est en question. Ne pas activer cette clause maintenant, c'est rendre cette législation caduque. Les conséquences en sont énormes! L'attitude des autorités européennes est donc totalement improductive et néfaste à cet égard. En outre, elle nous expose à l'explosion de variants qui mettront à mal notre stratégie de protection contre la maladie. C'est vraiment se tirer une balle dans chaque pied. Point de vue masochisme, on ne fait pas mieux!

  • Posté par collin liliane, mardi 26 octobre 2021, 23:38

    En dehors l'Afrique du Sud et de la Namibie, les décès dans les autres pays d'Afrique noire sont remarquablement peu nombreux. On ne sait pas trop quelle valeur on peut accorder aux chiffres donnés, mais s'ils sont exacts, le besoin de vaccins n'est pas évident.

  • Posté par Dupont Vincienne, mardi 26 octobre 2021, 22:58

    https://www.lesoir.be/369023/article/2021-04-28/rd-congo-kinshasa-restitue-loms-ses-vaccins-inemployes?referer=%2Farchives%2Frecherche%3Fdatefilter%3Dlastyear%26sort%3Ddate%2520desc%26word%3DAfrique%2520covid%2520braeckman

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs