Accueil Sports Football Football à l'étranger

Pas de prison pour le Français Hernandez: il peut pousser un ouf de soulagement

Son recours a été accepté par la justice espagnole.

Temps de lecture: 2 min

L’international français du Bayern Munich, Lucas Hernandez, condamné en Espagne à six mois de prison pour non-respect d’une mesure d’éloignement après des violences conjugales, n’ira pas en prison, la justice espagnole ayant accepté mercredi son recours.

« Nous considérons que le recours doit être accepté et que l’exécution de la peine de privation de liberté imposée à Lucas François Bernard Hernandez doit être suspendue », a indiqué dans sa décision le tribunal supérieur de justice de Madrid, à la veille de la date limite fixée par la justice pour l’entrée volontaire en prison du joueur.

Lucas Hernandez et sa compagne Amelia Lorente avaient tous deux été condamnés pour violences conjugales en février 2017 après une rixe. Ils avaient écopé de 31 jours de travaux d’intérêt général assorti d’une interdiction pendant six mois de s’approcher à moins de 500 mètres l’un de l’autre et de communiquer.

Réconcilié, le couple s’était marié quelques mois plus tard et c’est en rentrant de leur lune de miel que le joueur avait été interpellé à l’aéroport de Madrid pour avoir transgressé cette mesure d’éloignement.

Amelia Lorente n’avait elle pas été arrêtée, car cette interdiction d’entrer en contact ne lui avait pas encore été notifiée formellement, et elle n’était donc pas considérée comme en tort.

Lucas Hernandez avait finalement été condamné en 2019 à six mois de prison.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir