Accueil Culture

Coronavirus: perte d’un quart des droits d’auteur belges

La scène belge est l’une des plus touchées au monde par le confinement. Au niveau mondial, les pertes 2020 en droits d’auteur dépassent le milliard, au seul niveau belge, elles crèvent les cent millions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Le confinement aura eu en Belgique un effet cruel sur la culture : pour la seule année 2020, les droits d’auteur perçus au bénéfice des artistes créateurs ont chuté de 24,5 %, soit quelque 106 millions d’euros. Certes, la tendance est planétaire (-9,9 % au niveau mondial, soit plus d’un milliard d’euros), mais la perte belge est particulièrement sévère. Elle frappe singulièrement les arts dramatiques (-38,6 %), la musique (-27,8 %) et l’audiovisuel (-10,8 %º), bref la culture en salles. Les arts visuels figurent artificiellement en hausse (+14 %), et là aussi la tendance est mondiale, mais cela n’est dû qu’au paiement d’arriérés qui viennent compenser l’arrêt des expositions et ventes aux enchères. C’est ce qui ressort du rapport annuel 2021 de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (Cisac), qui regroupe en Belgique la Sabam, la Scam, la SACD, la Sofam.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Restons Optimistes , vendredi 12 novembre 2021, 15:51

    Les artistes sont tristes...encore et toujours.

  • Posté par Lambot Michel, jeudi 4 novembre 2021, 13:42

    Il ya dans cet article une confusion entre les pertes en général et celles des Artistes belges. Les revenus des Artistes belges ne représentent qu'une minorité des revenus de la musique en Belgique même si je le regrette. L'Etat et les communautés n'ont pas pour vocation de suppléer les pertes d'artistes étrangers en Belgique. Mettre en vis à vis la perte de 109M et une compensation de 17,6M n'est pas correct, la compensation n'allant qu'aux ayant-droits belges dont la perte était bien inférieure à 109M. En ce qui concerne la répartition droits d'auteurs - droits des maisons de disques et droits voisins, ici encore la confusion est totale. La part payée aux auteurs/compositeurs sur le produit de la vente d'un album en CD (ou vynil ou K7) s'élevait à environ 7 ou 8% du prix hors taxe, il s'élève à 15 à 16% d'un stream soit le double en pourcentage. Et ce qui concerne le paiement de royautés aux artistes belges sur le streaming, cette redevance est payée par la maison de disques, revenus qui n'ont pas été interrompus par le confinement.

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs