Accueil Monde France

France: un meurtre antisémite que personne ne veut assumer

Mireille Knoll, 85 ans, avait été lardée de coups de couteau. Un crime antisémite. Les deux principaux accusés se renvoient la responsabilité.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Ils se tiennent tous les deux dans le box de la cour d’assises de Paris. Ils n’ont pas un regard l’un pour l’autre, ils ne se parlent pas et pourtant tant de choses les relient. Même enfance cabossée, où se croisent viol, violence et alcool, même CV très chargé de délinquant multirécidiviste, mêmes séjours en prison, là où ils se sont d’ailleurs rencontrés, mêmes addictions. Et surtout même accusation qui leur vaut d’être renvoyés devant les jurés. Mais l’un et l’autre se défaussent et se renvoient la responsabilité du crime atroce qui a mis la France en émoi il y a trois ans.

Yacine Mihoub, 32 ans, et Alex Carrimbacus, 25 ans, comparaissent pour le meurtre de Mireille Knoll. « Un meurtre commis sur personne vulnérable et en raison de la religion de la victime », indique l’acte de renvoi. Autrement dit : un crime antisémite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs