Accueil Économie Consommation

Assurance incendie: «Lire et comparer les contrats, ne rien signer à la hâte… C’est la base»

Jean-Pierre Pinget a été courtier pendant 45 ans. Pour « Le Soir », il résume les principaux enseignements en matière de couverture incendie tirés de sa longue carrière. En d’autres mots, le ba-ba à maîtriser avant de sceller un contrat et afin d’être correctement indemnisé en cas de sinistre grave.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Chez les Pinget, on était dans l’assurance depuis 1875. Cinq générations plus tard et après 45 ans de service, Jean-Pierre a fermé son cabinet de Couvin il y a deux ans « pour un repos bien mérité ». Mais l’ancien courtier n’a pas perdu une miette de ce qui se passe et s’est passé dans son secteur depuis les événements terribles de juillet dernier. « On est évidemment dans une configuration exceptionnelle, dantesque où les délais habituels, les us et coutumes sont plus compliqués à respecter », nous explique-t-il, libre de toute collaboration avec l’une ou l’autre société du secteur. « Mais on assiste et on va assister encore à des drames en Wallonie, entre autres, parce que beaucoup de gens sont mal assurés. Ce qui me met en colère, ce sont les compagnies qui ont proposé à leurs clients de les indemniser directement, sans suivre les procédures : cela devrait être poursuivi en justice ! ». Pour Le Soir

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs