Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: un budget post-covid pour rassurer les Tories

En présentant son budget, le ministre des Finances Rishi Sunak a voulu valoriser le bon état de l’économie britannique et rassurer sur l’engagement du gouvernement à réduire les taxes.

Temps de lecture: 2 min

Mais le fond ne convainc pas tout à fait. Les mesures font écho aux valeurs traditionnelles du parti. Les travailleurs à faibles revenus seront encouragés par la hausse du revenu minimum à 9,50 livres de l’heure. L’idée, en droite ligne avec le nouveau projet post-Brexit de Boris Johnson, a été accueillie de façon critique par le think tank libéral Centre for Policy Studies. « Le chancelier doit réfléchir à la manière d’assurer une augmentation des salaires à long terme sans simplement les imposer par la loi. Cela ne se produit que grâce à l’augmentation de la productivité et de la croissance », a commenté le CPS. En revanche, l’organisme a accueilli de façon positive l’allégement des impôts fonciers des entreprises, qu’il avait plébiscité. Le chancelier a aussi annoncé une nouvelle remise de 50 % sur cette taxe pour les secteurs de la distribution, de l’hôtellerie et des loisirs. Le CPS note le tour de passe-passe rhétorique du ministre, en rappelant l’augmentation de l’impôt sur les revenus particuliers en 2022 et celui sur les bénéfices des sociétés en 2023 qui n’ont pas été annoncés dans ce budget. « Malgré tous les clins d’œil du Chancelier à la croissance économique, à des impôts bas et à un État limité, nous aurons toujours la charge fiscale la plus élevée depuis la période d’après-guerre », dit encore le CPS.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs