Accueil Belgique Politique

Sortie du nucléaire: garder deux réacteurs aura peu d’impact sur le prix de l’électricité

Sur base d’une étude de l’UGent, sortir complètement du nucléaire renchérirait la facture des ménages d’au maximum une quinzaine d’euros par an pour la part liée aux seuls électrons. Le critère de la sécurité d’approvisionnement sera déterminant dans la décision d’une éventuelle prolongation que le gouvernement doit prendre en novembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

Alors que notre pays est formellement engagé sur la voie d’une sortie progressive du nucléaire d’ici la fin 2025, le gouvernement s’est laissé l’opportunité de décider de la prolongation de la durée de vie de deux réacteurs (Doel 4 et Tihange 3). Cette décision interviendra dans le courant du mois de novembre, notamment en fonction de deux critères prévus dans la déclaration gouvernementale : la garantie de la sécurité d’approvisionnement électrique du pays et l’impact de la sortie complète ou partielle sur le prix du MWh.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

33 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 1 novembre 2021, 12:51

    Faut arrêter de se lamenter : quelqu'un a-t-il une idée pour lancer une grande pétition pour arrêter cette ineptie du "sortie de nucléaire pour 2025" ? On n'est pas prêt a faire les frais d'une électricité plus chère alors que des solutions existent !!!

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 31 octobre 2021, 0:55

    En fait, il faut construire de nouvelles centrales nucléaires si on ne veut pas que notre électricité devienne plus polluante et encore plus chère ou que nous n'en ayons pas assez.

  • Posté par Vandenbussche Pierre, samedi 30 octobre 2021, 10:44

    Comment est-il possible de sortir un tel article et de produire des études pareilles. Il est dit clairement que le prix DE VENTE du nucléaire dépend du marché et que le prix du marché en Belgique est basé sur la production "marginale", çàd la plus chère, la production au gaz ou au charbon! Aucune analyse complète de l'impact INDIRECT de la fermeture du nucléaire : augmentation de la dépendance (gaz russe, nucléaire français!), augmentation des émissions de G.E.S,... tout ça pouvant évidemment aussi influencer le prix du marché. Qu'on fasse une étude sur le prix de REVIENT comparés des solutions et qu'on fixe la marge bénéficiaire des producteurs de nucléaire... parce qu'il n'y a pas de raison (autre que la structure du marché!) que le prix du nucléaire augmente avec le prix du gaz et du CO2. Je me demande si les écolos sont consciemment trompeurs , ... ou tout simplement enfermés dans des croyances. Comment ose-t-on envisager le renouvelable à "100%" sans solution pour le stockage d'éléctricité? Comment ose-t-on fermer le nucléaire en Belgique pour augmenter l'importation de nucléaire Français?

  • Posté par Marc HOREMANS, samedi 30 octobre 2021, 8:23

    De Croo a "acheté" son poste de premier ministre aux écolos contre la sortie du nucléaire. On nous ment, on va le payer très cher. Avec les salaires et les pensions qu'ils se sont attribués les politiciens s'en fichent de payer plus. La peste verte est passée par là !

  • Posté par Fonder Daniel, vendredi 29 octobre 2021, 21:44

    A lire le rapport d’Elia, la situation risque d’être bien différente du modèle utiliser dans cette étude. Jusqu’où va aller le mensonge ? Qui va payer pour le stockage, le développement accéléré du renouvelable, le développement des réseaux de tout type, le CRM, … et le prix des périodes de crise dont la situation de marché est á ce point tributaire des pays voisins ?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs