Accueil Monde Europe

Biélorussie: comment Loukachenko utilise les migrants comme moyen de pression contre l’Europe

Des « voyages de groupe » venus d’Irak ou encore d’Iran, tout compris, dont le passage de la frontière polonaise. Le régime biélorusse organise une pression migratoire aux portes de l’Union européenne. Le journal polonais « Gazeta Wyborcza », partenaire du « Soir », a enquêté.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Dans une vidéo publiée par l’opposition biélorusse, le hall et les couloirs de l’aéroport de Minsk sont bondés ; la plupart des gens dorment ou sont allongés sur le sol en groupes d’une dizaine de personnes. En fond sonore, on entend de la musique, et des pleurs d’enfants. Des avions de migrants continuent d’atterrir à Minsk. Selon le site Flightradar24, en à peine deux jours devaient atterrir à Minsk onze avions en provenance de Turquie, trois des Emirats arabes unis, un d’Algérie et un d’Irak. Peu auparavant, le ministère des Affaires étrangères irakien avait pourtant déclaré suspendre les vols pour la Biélorussie.

Depuis plusieurs semaines, la Biélorussie utilise les flux migratoires pour mettre la pression sur l’Union européenne, laissant passer des migrants vers la Pologne ou la Lituanie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 9 novembre 2021, 15:18

    Le régime biélorusse veut du pognon comme Erdogan… L’UE refusant de financer les barrières physiques et étant même très prompte à critiquer (sélectivement) les pays qui seraient méchants avec les « réfugiés », le succès d’Erdogan dans sa stratégie de racket n’aura pas manqué de donner des idées à certains…

  • Posté par collin liliane, jeudi 28 octobre 2021, 17:05

    "Je pense qu’il n’y a pas un hôtel de Minsk où il n’y ait pas actuellement de migrants d’Irak, d’Iran ou de Syrie". Il est urgent de refuser fermement cet envahissement permanent et la menace qu'il représente pour notre manière de vivre et notre sécurité.

  • Posté par Stoob Spyridon, jeudi 28 octobre 2021, 17:23

    Mais depuis des années la même chose se passe entre la Grèce et la Turquie. Et les "ong" critiquent la Grèce et pas la Turquie qui a obtenu un beau pactole de EU et qui malgré cela amène des cars entiers des migrants vers la frontière terrestre et maritime avec la Grèce. Vous dites qu'il faut refuser fermement "l'envahissement" qu'organise la Biélorussie mais quid de la Libye, la Turquie le Maroc etc? Il ne faut pas être sélectif dans ses réactions svp.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs