Accueil Belgique Politique

Coronavirus: sans modification de l’accord de coopération, le décret wallon sur le CST serait inopérant

Il faut modifier l’accord de coopération ouvrant la voie à l’extension du Covid Safe Ticket dans les entités fédérées selon Elio Di Rupo. Une réunion a été convoquée en urgence.

Temps de lecture: 2 min

Si nous ne votions pas la modification de l’accord de coopération – ouvrant la voie à l’extension du CST dans les entités fédérées, nous rendrions inopérant le décret que notre parlement a adopté il y a 15 jours, a averti le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, jeudi, en commission du parlement régional.

Cette réunion a été convoquée en urgence, avant une séance plénière prévue à 16 heures pour que les parlementaires se prononcent sur l’accord de coopération remanié à la suite du comité de concertation de mardi.

Ce Codeco a notamment approuvé la décision du gouvernement fédéral de déclarer la situation d’urgence épidémique pour une durée maximale de trois mois, activant de facto la loi pandémie et renvoyant l’accord de coopération initial devant les parlements.

« On avait prévu une disposition disant que si l’on actionnait cette loi pandémie, nos mesures régionales n’avaient automatiquement plus de valeur. C’est pour cela que nous sommes là aujourd’hui. Si nous ne votions pas cet accord de coopération modifié, nous rendrions inopérant notre propre décret », a expliqué Elio Di Rupo.

« On ne change pas un iota au contenu de notre décret. La modification qui est soumise au vote permet simplement son application », a-t-il ajouté sans convaincre l’opposition.

« On sert la soupe à la N-VA »

« Quand on a voté cet accord de coopération fin septembre, le texte était très clair. Et aujourd’hui, patatras ! On repartage de nouveau le bazar entre les entités fédérées et le fédéral suivant un texte rédigé dans l’urgence qui entraîne de nombreuses incertitudes juridiques », a ainsi pointé le chef de groupe du cdH au parlement wallon, François Desquesnes.

« On sert la soupe à la N-VA qui ne voulait pas imposer de mesures en Flandre et qui peut désormais se retrancher derrière le fédéral tout en fragilisant notre propre travail », a-t-il ajouté.

A l’issue des débats, le texte a été approuvé par la majorité PS-MR-Ecolo. Le cdH s’est abstenu et le PTB a voté contre, regrettant notamment le peu de temps disponible pour analyser le décret. Ce dernier doit revenir dans la foulée en séance plénière pour être définitivement entériné par le parlement wallon.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs